Blog

LA PNL

LA PNL
 
Pnl
 
 
La programmation neuro-linguistique (PNL) est un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui s’intéresse à nos réactions plutôt qu’aux origines de nos comportements. Elle privilégie le comment au pourquoi, propose une grille d’observation pour améliorer la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres. Elle permet également de se fixer des objectifs et de les réaliser. C’est une boîte à outils, dont la clé réside dans le langage et l’utilisation que chacun de nous fait de ses cinq sens (Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif) et de son corps.

 

 

Son but : permettre de programmer et reproduire ses propres modèles de réussite.

 

La PNL a été mise au point dans les années 70 par John Grinder, professeur de linguistique, et Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute. Les deux hommes avaient décidé d’étudier les excellents résultats obtenus par certains professionnels de la psychothérapie et de la communication, parmi lesquels Fritz Perls, le fondateur de la gestalt-thérapie, et Milton Erickson, le père de la nouvelle hypnose.

 

Chacun d’entre nous communiquons à notre manière car notre manière de percevoir le monde est différente selon notre expérience de vie et notre culture, nos valeurs et nos croyances.

 

Nous possédons tous les sens Visuel, Auditif, Kinesthésique, le sens du toucher, Olfactif, Gustatif, mais l’un des trois premiers sens est mentalement plus développé.

 

En fait, ce sont des styles de communication dans lesquelles les personnes sont plus à l’aise pour échanger, discuter et dialoguer.

 

Comment reconnaît-on si une personne est Visuelle, Auditive ou Kinesthésique ? Par les types de mots qu’elle utilise, par les mouvements de ses yeux quand elle parle, par sa gestuelle.

 

- Les personnes à dominantes Visuelles :

 

Elles vivent le monde à travers leurs yeux. Elles sont attirées par les images, les vues, les couleurs, la luminosité, le mouvement. Elles sont sensibles à leur image et à celle des autres, aux tenues vestimentaires, aux décors. Elles recherchent tous les loisirs à support visuel : le cinéma, la télévision, la photographie, le théâtre si les décors et les comédiens sont nombreux, les sports où la notion d’espace est primordiale.

 

Ce sont des personnes dont le langage est très imagé, avec beaucoup de détails concernant les couleurs et les formes et de nombreuses métaphores visuelles pour illustrer ses propos.

 

- Les personnes à dominantes Auditives :

 

Elles vivent le monde à travers leurs oreilles. Elles ont tendances à prêter une grande importance au vocabulaire employé. C’est leur cadre de référence et elles sont attentives à la sonorité, à la qualité des mots utilisés, ce sont des personnes qui prennent le temps de choisir les mots les plus « précis et les plus élégants ». Leur voix est souvent mélodieuse. Souvent elles aiment prendre le temps de la réflexion et apprécient les musées, l’histoire, la littérature et les concerts. Elles tiennent souvent avec elles-mêmes un dialogue intérieur.

 

- Les personnes à dominantes Kinesthésiques :

 

Elles vivent le monde au travers de « leur sentiments ». Leurs émotions passent avant leur pensée. Affectives, toujours à l’écoute des autres, elles vivent par et pour les autres.

 

Bon public, elles sont attirées par tous loisirs, à la condition que ceux-ci dégagent des émotions. Elles se laissent facilement submerger par leurs émotions lors de la vision d’un film triste ou émouvant. Adorant les grandes histoires sentimentales littéraires, elles aiment les sports de contact ou de sensation (judo, équitation,…), les activités de toucher (poterie, ..).

 

Elles illustrent leur propos par des descriptifs concrets. Face au public, alors que l’émotion les troublent, elles ont tendance pour se rassurer à toucher quelque chose, la table, un stylo, une feuille.

 

Dans la vie professionnelle, ce sont des personnes qui par nature se passionnent pour les autres, en les aidant (domaine médical, associations caritatives,..) ou en les rapprochant (métier de la communication). Elles sentent les problèmes, savent écarter les obstacles ou démêler les conflits.

 

- Comment décoder par le mouvement des yeux :

 

Il est intéressant d’observer le mouvement des yeux pour savoir le mode le plus utilisé. Les mouvements des yeux sont d’autres indices pour décoder la personne lorsque nous sommes en sa présence.

 

En Visuel, les yeux vont vers le haut. En Auditif, les yeux bougent dans le milieu et en Kinesthésique, les yeux vont vers le bas (vers la droite de la personne).

LE SOCIAL LEARNING

LE SOCIAL LEARNING

Lire la suite

ÊTRE MANAGER COACH

 

ÊTRE MANAGER COACH

 

 

 

Le coaching comme style de management

 

Le coaching est une technique de management basée sur des connaissances et une fois acquises, le coaching devient partie intégrante de la façon de manager. Le développement et la pratique du coaching comme style de management permet d’ailleurs d’augmenter les performances individuelles (managers, équipes, proches collaborateurs).

 

Appliquer le coaching dans le management permet de rendre l’environnement moins stressant pour les équipes, de favoriser le travail d’équipe et de diminuer les luttes de pouvoir.

 

Le manager qui veut utiliser le coaching comme style de management doit posséder plusieurs compétences. Il doit tout d’abord savoir observer ses collaborateurs (leur comportement et leurs performances) pour cibler les 2 – 3 points à travailler. Il doit ensuite être capable d’identifier et choisir une situation où le coaching est nécessaire. Il doit savoir également faire analyser, c’est-à-dire poser des questions centrées sur l’autre et avoir une écoute active. Enfin, il doit savoir faire un feedback pour aider ses collaborateurs dans le développement de leurs capacités et de leurs performances.

 

Devenir manager coach permet de prendre pleinement sa place de leader porteur de sens, entraineur, guide, formateur, tuteur.

 

D’autre part, acquérir les savoir-faire du manager coach débouche sur d’autres avantages :

 

- favoriser l’autonomie, la réflexion, la responsabilisation des collaborateurs, permet de développer  l’aptitude des collaborateurs à s’adapter et faire face au changement (de culture, de mentalité, de comportement, de rôle) ;

- créer des équipes dans lesquelles les personnes sont reconnues et heureuses permet d’entretenir la motivation ;

- donner l’envie d’évoluer et de faire évoluer l’équipe pour réussir ensemble un projet commun, générer  un sentiment d’appartenance permet la fidélisation des meilleurs éléments.

 

Pour développer les savoir-faire et savoir-être du manager coach, il est indispensable de travailler sur :

 

- sa posture de manager (mission, rôle, responsabilité) ;

- sa communication (apprendre à donner et prendre le feed back, vérifier concrètement ce qui est dit, s’affirmer avec assertivité) ;

- sa capacité à créer la cohésion (en mettant en valeur ses qualités de manager responsable, professionnel, solidaire, respectueux, franc).

 

Galaxie conseil propose une formation « manager coach » qui peut être réalisée en complément de la formation «management situationnel».

 

 

 

 

 

LA COHÉRENCE CARDIAQUE

LA COHÉRENCE CARDIAQUE

Coeur

Lire la suite

LES RISQUES PSYCHO SOCIAUX

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

Burnout 180x180

Lire la suite

LE BLENDED LEARNING OU MIX LEARNING

LE BLENDED LEARNING OU MIX LEARNING

Blended learning

Lire la suite

Le R.A.S.S.S

Le R.A.S.S.S

Hygiene de vie

LES CINQ RÈGLES D’HYGIÈNE DE VIE

- VARIER au maximum son ALIMENTATION,

- FAVORISER une OXYGENATION suffisante,

- PRATIQUER un EXERCICE PHYSIQUE suffisant,

- RESPECTER un REPOS suffisant,

- CULTIVER une ATTITUDE MENTALE positive face à la vie.

 

Comme dit l'adage "mieux vaut prévenir que guérir". La prévention est un bon moyen de ne pas se laisser submerger par le stress de la vie, le bon comme le mauvais.
 Aussi, il est recommandé d'adopter une bonne hygiène de vie afin d'aborder positivement toutes les situations auxquelles la vie nous confronte. 

Pour cela, une méthode peut être utilisée :

 

Le RASSS, cinq lettres qui sont les initiales des maîtres mots de la gestion du stress : 


 

R pour Respiration, 


A pour Alimentation, 


S pour Sport, 


S pour Sommeil, 


S pour Sexualité

 

Ce sont les 5 axes qui nous permettent d'être acteur pour mieux gérer notre stress.

 

Bien Respirer


La respiration est un bon moyen de se détendre. Qu'il s'agisse de relaxation guidée, ou d'un moment de calme pendant lequel on se concentre pour réguler sa respiration, c'est un excellent moyen de contrôler ses pulsations cardiaques.

 

Adopter une "bonne" Alimentation


Les aliments sont le carburant du corps humain, il est donc essentiel de porter beaucoup d'intérêt à ce que l'on ingère et à la façon dont on l'ingère.

Il faut donc penser à réduire les quantités et à améliorer la qualité de notre alimentation. Un régime "anti-stress" doit être varié, équilibré et sans excès. N'oublions pas de manger doucement car le cerveau met 15 à 20 minutes pour envoyer au corps des signes de satiété.

 

Le Sport et autres activités physiques


Rien ne nous oblige à courir à la salle de sport pour faire une heure d'exercices quotidiens.

Les activités du quotidien sont de très bonnes occasions de faire fonctionner ses jambes et ses pieds. Les sports de combat, les sports d'endurance et les activités créatrices sont de bons moyens d'évacuation du stress.

 

Préserver son Sommeil


Pour préserver son sommeil, la première règle est la plus dure à respecter : se coucher dans un créneau d’heure fixe. Les heures avant minuit seraient celles qui permettent la meilleure récupération, alors en période de grande fatigue ou en prévention des périodes plus difficiles, pensons à nous coucher plus tôt.

 

Vivre une Sexualité épanouissante

L'amour physique est un excellent moyen de lâcher prise et d’évacuer des tensions internes.

 

Galaxie Conseil vous propose d’aborder le R.A.S.S.S lors de séminaires tournés vers le mieux-être tel que « être acteur de vos ressources ».

LE STRESS

LE STRESS

Le stress correspond à une réaction programmée de l’organisme (syndrome d’adaptation au changement). Quel que soit le stimulus responsable, notre corps réagit de façon plus ou moins identique : le rythme cardiaque s’accélère, des sueurs apparaissent... Si l’émotion est plus intense, des réactions physiques plus marquées peuvent se produire comme des nausées, des vomissements. Les symptômes psychiques se couplent aux manifestations physiques.

Les causes du stress varient en fonction de la perception de la situation par l’individu.

On pourrait distinguer trois phases dans le stress :

> La phase d’alarme où le corps se prépare à réagir. Le cœur bat plus vite afin d’apporter plus de sang et d’oxygène aux muscles, la respiration devient courte et rapide, tandis que l’organisme "mobilise son carburant", le sucre et les graisses.

> La phase de résistance survient au moment où l’organisme "s'adapte à l’agression". Les réflexes sont rapides, les capacités physiques et intellectuelles en éveil maximal. D’autres phénomènes physiologiques interviennent pour permettre au corps de tenir.

> La phase d’épuisement survient quand le stress persiste, ou est trop important pour la personne. Le corps ne peut plus alors assumer cette mobilisation de ressources. C’est à ce stade que les effets pathologiques du stress risquent de survenir.

Courbe de reponse au stress

Lire la suite

CONDUITE DU CHANGEMENT

LA CONDUITE DU CHANGEMENT

 

Ou comment être acteur de ce qui nous impacte

  

« Le changement désigne le passage d’un état à un autre ».

Quand il est subi, il est vécu comme un élément déstabilisant, le changement permet à l’entreprise de s’adapter aux évolutions de son environnement. Avant tout changement, l’entreprise doit mener une réflexion stratégique sur la conduite du changement et mettre en œuvre un management destiné à accompagner les collaborateurs de façon à anticiper puis à aider à franchir les résistances au changement.

Un changement subi réussi nous a fait passé par 5 étapes :

 

  • Le rejet (déni, protestation, colère, peur, tristesse)
  • La résistance (colère, peur)
  • L’acceptation (assumer la situation)
  • L’exploration (réajustement par la mise en mouvement)
  • L’engagement (joie, lâcher prise)

 

Source courbe du changement Elisabeth Kubler Ross

Lorsqu’un changement subi s’opère, il s’accompagne pour les individus concernés d’un processus de deuil des situations antérieures. L’étape de déni, étape primaire de changement, se manifeste par des résistances au changement. Plus ces résistances sont grandes, plus les individus risquent de tomber dans des écueils de comportements tels que la rébellion ou la fuite.

L’accompagnement au changement vise donc à aider à la transition émotionnelle des étapes de rejet jusqu'à l’engagement des collaborateurs afin que le changement s’opère dans des conditions optimales, tant pour l’entreprise que pour ses collaborateurs.

Galaxie Conseil vous propose un programme sur mesure de conduite du changement, selon vos besoins, que vous soyez « acteur » ou « manager » du changement.

http://www.galaxie-conseil.fr/fr/formations-professionnelles/management/conduite-du-changement.html

Bibliographie :

« 65 outils pour accompagner le changement » d’Arnaud Tonnelé aux éditions d’organisation.

LE DÉFI POSITIF OU L'EXPÉRIENCE OPTIMALE

LE DÉFI POSITIF OU L’EXPÉRIENCE OPTIMALE

 

Fleche vers le haut

 

Que ce soit au travail ou durant vos loisirs, il vous est peut-être déjà arrivé de vivre de temps à autre des moments où vous parvenez à vous focaliser entièrement votre énergie sur la tâche que vous réalisez, où vous vous sentez en maîtrise du moindre de vos mouvements, où vos sens paraissent merveilleusement aiguisés, en pleine conscience où vos préoccupations quotidiennes disparaissent comme par enchantement et ou vous perdez la notion du temps.

 

Le psychologue Mihaly Csikszentmihaly désigne ce genre d'épisodes par le nom de flow expérience optimale en français. Depuis près de 35 ans, il accumule les recherches et les ouvrages sur le sujet. Le livre qui l'a fait connaître auprès du grand public est « Vivre » : la psychologie du bonheur, paru en 1990 aux Etats-Unis et traduit quatorze ans après en France.

 

Pour Csikszentmihaly, l'expérience optimale est caractérisée par huit éléments:

 

- La tâche entreprise est réalisable mais constitue un défi et exige une aptitude particulière;

- L’objectif est clairement identifié;

- L'activité en cours fournit une rétroaction immédiate;

- La personne exerce le contrôle sur ses actions;

- L'individu se concentre totalement sur ce qu'il fait ;

- L'engagement de l'individu est profond et fait disparaître toute distraction;

- La perception de la durée est altérée ;

- La préoccupation de soi disparaît, mais paradoxalement, le sens de soi est renforcé à la suite de

  l'expérience optimale.

 

 

Un sentiment d'apathie se met en place lorsque le challenge est perçu comme faible et que nos compétences le sont aussi, ce qui fait qu'on perd petit à petit tout intérêt pour la tâche.

 

L'ennui apparaît lui lorsque la tâche est simple et que notre niveau de compétence est lui trop élevé. Là encore, il est impossible d'atteindre le flow.

 

Enfin l'angoisse est ressentie lorsque le niveau de difficulté perçu dépasse largement notre niveau de compétence, cela provoque chez nous une détresse, de l'inquiétude et du stress limitant.

 

C'est lorsque la tâche est perçue comme un défi et que nos capacités sont au niveau que nous pouvons vraiment ressentir ce sentiment de plénitude, d'hyper-concentration et de bienêtre.

 

Le plaisir au travail est à la fois une source d'efficacité et une preuve que nous sommes dans l'efficacité. Il existe deux notions d'efficacité : «l'efficacité masochiste» qui consiste à redoubler d'efforts pour atteindre nos buts et «l'efficacité épicurienne» qui passe par le développement d'une véritable intelligence de l'action.

 

La réussite en effet n'est pas liée au degré de souffrance éprouvée mais à la pertinence de l'action: si nous souffrons durablement alors que les résultats ne sont pas à la hauteur des efforts fournis, c'est peut-être tout simplement que nous n'allons pas dans la bonne direction ...

 

Impact sur la gestion des ressources humaines

 

Comment favoriser le bonheur au travail :

 

-       Restructuration du travail : le manager doit confier à ses collaborateurs des tâches qui sont en phase avec leurs aptitudes actuelles et en constante évolution.

-       Sensibilisation: Une autre manière de procéder est d'apprendre à ses collaborateurs à entrainer leur auto-perception de la tâche et de les amener à y voir des défis.

 

Galaxie Conseil vous propose de découvrir et de vous approprier le processus de l’expérience optimale (le flow), à travers une activité ludique et ressourçante.

 

Bibliographie :

 

« Le défi positif » de Thierry Janssen – Editions Les Liens qui Libèrent

« Vivre: La psychologie du bonheur » de Mihaly Csikszentmihalyi – Editions Robert Laffont

INSIGHTS DISCOVERY

INSIGHTS DISCOVERY®

Roue 4 couleurs

Le modèle Insights Discovery a été créé au début des années 90. Il s’appuie sur les travaux C. G. Jung qui, au siècle dernier, avance l'idée  que notre personnalité se crée par l'interaction de 3 préférences.

 

  • Attitude : Introversion / Extraversion
  • Prise de décision : Pensée / Sentiment
  • Perception : Sensation / Intuition

 

La combinaison de ces préférences donne naissance à 8 profils comportementaux différents:

Roue 8 profils

  • L’observateur
  • Le coordinateur
  • Le supporteur
  •  Le conseiller
  • L’inspirateur
  • Le motivateur
  • Le directeur
  • Le réformateur

 

Le profil personnel Insights Discovery est un véritable outil de développement personnel, qui épaule et facilite aussi bien le développement personnel que celui des équipes. Il permet de comprendre sa personnalité unique à date, développer ses compétences interpersonnelles, améliorer la qualité de sa communication et créer de meilleures relations personnelles et professionnelles.

Son système de couleurs issu de la théorie des humeurs d’Hippocrate, soit 4 couleurs pour 4 humeurs qui sont liées aux 4 éléments (terre, air, eau, feu), facilite la mémorisation de son profil à date.

Le questionnaire de 25 questions se complète en environ 20 minutes et divers modules peuvent en être extraits selon vos besoins :

-       Module de base (points forts et d’effort, qualités apportées pour l’équipe, type opposé, suggestion pour progresser,…)

-       Management

-       Réalisation de soi

-       Vente (caractéristiques personnelles sur toutes les étapes de vente)

-       Interview / recrutement

Le modèle Insights Discovery fournit l’aide la plus précieuse pour comprendre comment la personne opère et interagit avec les autres. Il est très utile pour permettre à chacun de gagner en efficacité relationnelle, au travail comme dans ses relations personnelles.

Cet outil peut être utilisé dans le cadre de coaching individuel ou bien de séminaires en cohésion d’équipes et participe au travail de cohérence de fonctionnement.

Galaxie Conseil est accrédité Insights Discovery.

http://www.galaxie-conseil.fr/fr/developpement-personnel/insights-discovery.html

LA COMMUNICATION NON VIOLENTE

LA COMMUNICATION NON VIOLENTE 

Les mots sont des fenêtres…

Cnv 3

 

Développée aux Etats Unis dans les années 60, par le docteur Marshall Rosenberg, la Communication Non Violente s’inspire fortement des travaux de Carl Rogers dont il a été l’élève.

L’apparition en France de la CNV date de quelques années seulement, suite aux conférences d’un ancien avocat Thomas D’Ansembourg, auteur du célèbre « cessez d’être gentil, soyez vrai ».

Il s’agit d’un outil de communication, principalement verbal, qui vise à transformer les conflits en des dialogues constructifs.

Dans la relation aux autres, notre perception est filtrée par nos besoins. Nous ne savons pas toujours les reconnaître et nous avons tendance à les étouffer.

Ainsi nous exprimons nos émotions limitantes (peur, colère, tristesse) sans maîtrise. Pour y parvenir la CNV propose d’apprendre une communication débarrassée de toute violence, à commencer envers soi-même.

La technique repose sur l’application de quatre principes fondamentaux :

1) Observer la situation telle qu’elle est factuellement

2) Formuler (différent d’exprimer) son propre ressenti, sa propre émotion

3) Formuler (différent d’exprimer) son besoin

4) Formuler (différent d’exprimer) une demande à l’autre

La pratique permet d’être en pleine conscience de ce qui se passe en soi, tout en favorisant une collaboration mutuelle. Elle ouvre des opportunités dans les relations interpersonnelles.

Galaxie Conseil vous propose d’inclure la Communication Non Violente dans des séminaires tels que la conduite du changement ou la gestion de conflits.

Bibliographie :

« La communication non violente » de Marshall Rosenberg aux éditions Jouvence

« Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs » de Marshall Rosenberg aux éditions La découverte

LE MANAGEMENT SITUATIONNEL

LE MANAGEMENT SITUATIONNEL

La clé de l’efficience managériale

 

Management situationnel

 

Nous avons tous un style de management prédominant. Ce style prédominant n’est pas efficace dans tous les contextes. Le management situationnel vise à repérer les niveaux d’autonomie (compétence / motivation) de ses collaborateurs (sur une tâche, une mission, un projet) pour y adapter son style de management. Il prend donc en compte à la fois les personnes et les situations pour optimiser l’énergie dépensée et maximiser le résultat obtenu qu’il soit mesurable et/ou observable.

Les styles de management

M1 : Management Directif (objectif : structurer) :

Le manager directif veut que ses collaborateurs soient orientés vers la tâche à réaliser. Il organise, structure, donne des consignes, contrôle et planifie. Il est utile s’il est temporaire, utilisé en situation d’urgence ou avec un collaborateur peu expérimenté. Ce style de management génère une sécurité partagée car il permet de structurer le collaborateur.

M2 : Management Persuasif (objectif : mobiliser) :

Le manager persuasif fait parler ses collaborateurs ou le groupe puis suscite la réflexion, les propositions. Il argumente, il fédère en encourageant. Il est utile si il est réalisé avec sincérité, des intentions claires et respectueux de l’autre. Ce style de management génère une dynamique de la confiance.

M3 : Management Participatif (objectif : associer) : 

Le manager participatif donne l’initiative du « comment faire » au collaborateur ou au groupe. Il développe la participation active de chacun, crée une ambiance de coopération. Ce style de management génère de l’engagement.

M4 : Management Délégatif (objectif : responsabiliser) : 

Le manager délégatif est peu présent, il fait confiance, il laisse faire. Il indique les missions et les résultats à obtenir et laisse ses collaborateurs mettre en œuvre leurs propres plans d’actions et leurs propres méthodes. Le suivi et le contrôle sont ponctuels et définis au début de la délégation. Il responsabilise et favorise les initiatives. Ce style de management génère de la responsabilisation et accroît l’autonomie du collaborateur.

Galaxie Conseil vous propose une formation « management situationnel » et ce thème peut aussi être abordé par étape dans d’autres formations sur mesures telles que « être un manager coach » ou « manager développeur », par exemple.

http://www.galaxie-conseil.fr/fr/formations-professionnelles/management/management-situationnel.html

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site