LE STRESS

  • Par jerdel
  • Le 02/03/2015
  • Commentaires (0)
LE STRESS

Le stress correspond à une réaction programmée de l’organisme (syndrome d’adaptation au changement). Quel que soit le stimulus responsable, notre corps réagit de façon plus ou moins identique : le rythme cardiaque s’accélère, des sueurs apparaissent... Si l’émotion est plus intense, des réactions physiques plus marquées peuvent se produire comme des nausées, des vomissements. Les symptômes psychiques se couplent aux manifestations physiques.

Les causes du stress varient en fonction de la perception de la situation par l’individu.

On pourrait distinguer trois phases dans le stress :

> La phase d’alarme où le corps se prépare à réagir. Le cœur bat plus vite afin d’apporter plus de sang et d’oxygène aux muscles, la respiration devient courte et rapide, tandis que l’organisme "mobilise son carburant", le sucre et les graisses.

> La phase de résistance survient au moment où l’organisme "s'adapte à l’agression". Les réflexes sont rapides, les capacités physiques et intellectuelles en éveil maximal. D’autres phénomènes physiologiques interviennent pour permettre au corps de tenir.

> La phase d’épuisement survient quand le stress persiste, ou est trop important pour la personne. Le corps ne peut plus alors assumer cette mobilisation de ressources. C’est à ce stade que les effets pathologiques du stress risquent de survenir.

Courbe de reponse au stress

Le Burn Out ou épuisement professionnel :

L’épuisement se produit insidieusement. On emploie parfois les mots « dépersonnalisation » et « déshumanisation » pour décrire ce qui survient à l’individu, comme s’il perdait, pour quelque temps, une part de lui-même.

Peu à peu, il déploie une énergie grandissante pour accomplir son travail, sans toutefois en obtenir de satisfaction. Les frustrations s’accumulent et le cynisme augmente. La concentration est de plus en plus difficile à obtenir. Des symptômes physiques peuvent apparaître, comme des maux de dos ou de l’insomnie.

Pour corriger une telle situation, le travailleur opte souvent pour un investissement encore plus grand dans son travail, jusqu’à l’épuisement. Cette marche « à vide » peut durer des années. Le déni est typique de l’épuisement professionnel, ce dernier étant souvent vécu comme un aveu d’échec.

Mesure su stress : l’outil de mesure QPM Stress Pro

Afin d’optimiser le diagnostic et l’accompagnement du stress, Galaxie Conseil utilise l’outil de mesure du stress QPM Stress Pro.

QPM® n’est pas un test psychologique ou un test d’orientation par la voie du déclaratif.

QPM® procède par une approche biophysique de l'être humain. Fondé sur la bio-impédance des tissus humains, QPM® convertit les mesures de l’activité bioélectrique du corps humain zone par zone, en données exploitables via une interface informatique basée sur un modèle électronique de l'organisme.

Le système QPM® apporte ainsi à date, une vision à la fois élargie et dynamique du mode de fonctionnement de l'individu mesuré, ainsi que des conseils sur les moyens à mettre en œuvre pour mieux gérer le stress.

QPM® stress pro permet par exemple, de mesurer, à date, la situation de la personne vis à vis des 3 phases du stress (alarme, résistance, épuisement), ses différents types d’anxiété, d'identifier les zones du corps touchées par le stress négatif, le niveau de stress positif ainsi que le niveau et le type de motivation chez la personne, d'indiquer les solutions les mieux adaptées...

Galaxie Conseil est accrédité QPM Stress Pro®

Je me suis fait mesurer mon stress h content l

STRESS QPM

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site